Et la semaine olympique sort de ses tombes

By gabcito September 5, 2017 12:00

Une vingtaine d’années après la dernière semaine olympique en Haïti de l’ère du laborieux et loyal Roland Roy, le Comité olympique haïtien (COH) organise la première semaine olympique du nouveau millénaire. Une semaine olympique qui si elle a le mérite de donner l’espoir qu’enfin la nouvelle administration olympique haïtienne souhaiterait retrouver ses rails laisse pourtant un goût amer d’inachevé dans une allure cosmétique.

5 jours de compétitions et cette semaine olympique qui marque le retour d’une activité mise en berne depuis près de deux décennies reprend vie. Mais, si la reprise est réelle, la participation est chiche (7 fédérations sur 27) et la planification laisse à désirer car si la semaine olympique vise d’abord à maintenir l’esprit olympique, elle doit aussi attirer les foules et motiver les jeunes à y participer. Pour avoir cette envie de participer, il faut non seulement la présence des foules mais encore la qualité de la performance des athlètes qui motivera les jeunes à avoir envie de relever des défis.

Officialisée lors de son lancement officiel une semaine avant les compétitions, cette activité ne semble pas avoir été une activité connue de toutes les fédérations si l’on tient compte du contenu de la lettre de la présidente du volley-ball mais plutôt d’un petit groupe de privilégiés. La reprise de cette activité n’a donc logiquement pas touché le nombre d’athlètes qu’elle aurait dû toucher alors qu’on est en plein début d’un cycle olympique.

Différence d’environnement

Pourtant le contexte devrait pousser les dirigeants à faire en sorte que toutes les conditions soient réunies en ce début de cycle olympique pour que de nouvelles pépites soient découvertes en vue des Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Pour cette première semaine olympique haïtienne du 21e siècle, il serait logique que l’évènement soit nationalement annoncé au moins depuis janvier pour que les athlètes se préparent en conséquence mais aussi que toutes les disciplines olympiques pratiquées dans le pays y figurent. Cela servirait au moins à vulgariser ces différentes disciplines dans les conditions idéales.

En plus, avec un centre olympique quasi neuf, ce serait le moment idéal de montrer toutes les utilités possibles de ce centre. Car si tout est loin d’être parfait, il reste que l’infrastructure pour répondre à un tel évènement est là. Mieux en tout cas que la Henfrasa, le Centre sportif Dadadou et le Centre sportif de Carrefour qu’on utilisait dans le temps pour cette activité.

Mauvaise promotion

5 jours de compétitions, 7 fédérations sportives participantes pour un nombre de disciplines sportives indéterminées. La semaine olympique est ressuscitée, avec en background une mauvaise promotion de l’esprit olympique lié à une activité bâclée. Reste à savoir si les dirigeants sauront tirer les leçons nécessaires pour que la prochaine édition soit utile à une meilleure promotion du sport et de l’esprit olympique.

Enock Néré
lenouvelliste.com

By gabcito September 5, 2017 12:00
Write a Comment

Write a comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

WordPress spam blocked by CleanTalk.

Donations

FAIRE UN DON

Donations

Donations Auto

SMS Subscriptions



Unsubscribe your phone?

asdasdsd

To subscribe, add number and carrier.