Wesline Louis remet ça

By gabcito August 1, 2017 7:38

Quatre ans après avoir officié comme arbitre assistant de la finale Maroc vs Gabon 1-2 des VIIe Jeux de la francophonie à Nice, Wesline Louis remet ça et officie comme arbitre assistant de la finale des VIIIe Jeux de la francophonie en Côte d’Ivoire et du même coup empoche sa 2e médaille d’or (puisque les arbitres d’une finale ont droit eux aussi à une médaille de la plus haute importance). Une médaille qu’on ne comptera pas parmi les médailles de compétiteurs

Sa médaille d’or autour du coup, Wesline Louis attend l’heure du départ mardi pour quitter définitivement la Côte d’Ivoire. L’Haïtienne vient de remporter sa deuxième médaille d’or consécutive en arbitrant deux finales en football aux VIIe Jeux à Nice et au VIIIe Jeux à Abidjan. Son nom ne sera pas affiché au tableau des médailles parce qu’elle n’est pas une compétitrice à proprement parler. Cependant elle en garde une grande fierté puisque c’est le signe que sa compétence a été reconnue durant ses deux parcours aux deux dernières éditions des Jeux.

« Mwen refè l ankò », annonçait-elle avec un brin de fierté dans un message qu’il nous a adressé samedi après avoir su qu’elle était retenue comme 2e assistant pour la finale. Nous l’avions vu officier à Nice et elle se savait attendue à Abidjan. « Etre parmi les arbitres qui officient en finale est le signe que nous avons fait du bon boulot durant la compétition et que nous avons représenté dignement notre pays », nous a-t-elle fait comprendre.

Née à Port-au-Prince un 18 janvier, l’ainée des 7 enfants de Lessonne Louis et de Fernande Felisma entame son apprentissage après le séisme du 12 janvier. « Je n’ai jamais joué au football. Parce que je n’ai pas grandi dans un milieu où les filles jouaient au football et je n’avais jamais vu des filles en pratiquer », racontait-elle déjà en 2013, avec une pointe de regret dans la voix. « A l’école, les filles jouaient surtout au volley-ball », se souvient-elle.

C’est un ami de sa famille, l’ingénieur Rosnick Grant, qui a eu l’idée de la motiver à devenir arbitre et l’a invitée à suivre un séminaire d’arbitrage. Elle a montré au début quelques réticences mais sur l’insistance du patron des arbitres en Haïti, elle a finalement accepé comme pour satisfaire à la demande de l’ami de la famille et lui enlever la raison de son insistance. « Je suis allée au séminaire et j’y ai pris goût pour l’arbitrage », confie-t-elle, si bien que le 16 janvier 2011 elle fait ses premiers pas sur la ligne de touche en tant qu’arbitre assistante officiant dans une recontre de D3 mettant aux prises Thomazeau vs Cornillon. Depuis, elle ne vit que pour cette nouvelle passion. Ses performances sont telles que l’Union caribéenne de football la retient pour arbitrer des rencontres de sa confédération. La Concacaf emboîte le pas à l’Union caribénne en la retenant pour officier lors de l’organisation de la première édition du Concacaf de football féminin U15 qui a vu Nérilia Mondésir décrocher son premier soulier d’or en 2013. Elle aurait eu une médaille d’or si Haïti n’avait pas disputé la finale.
Partie remise car, un mois plus tard, elle devient l’arbitre internationale qui représente Haïti comme assistante aux VIIIe Jeux de la francophonie à Nice. Au passage, elle arbitre 5 rencontres, dont la finale de la compétition mettant aux prises le Gabon et le Maroc. Le Maroc perd la finale 1-2 mais Wesline Louis revient chez elle avec la médaille d’or en tant qu’arbitre ayant officié lors de la finale. C’est le prince Albert de Monaco lui-même qui, à côté du maire de Nice, lui avait mis la médaille d’or. Une médaille d’or au cou qui a eu le mérite de la motiver un peu plus puisqu’en 2017, elle est la seule qui a su tenir son rang aux VIIIe Jeux puisqu’aucun des concurrents n’a su relever le défi et aller plus loin.

« Dès le 4e match que j’avais arbitré je savais que je serais en finale car je crois avoir donné le maximum pour être retenue en finale », raconte-t-elle. Serez-vous aux IXe Jeux de la francophonie au New Brunswick (Canada) en 2021 ? « Je pense que j’accorderai un peu plus de place à celui qui est dans ma vie dès la fin de 2018 », répond celle qui a officié à son 4e match international à Abidjan. Comme pour dire que si elle ne met pas fin à sa carrière d’arbitre en 2018, elle pense déjà à mettre une sourdine peut-être pour mettre un enfant au monde.

Fiche technique
Nom : Louis
Prénom : Wesline
Date de naissance : 18 janvier
Lieu de naissance : Port-au-Prince
Niveau d’études : Universitaire/Sciences comptables/Journalisme
Etat civil : En concubinage
Père : Lessonne Louis
Mère : Fernande Félisma
Sports pratiqués : Tennis/Danse latino (Rueda Lovers) Préférences Plat : banane bouillie + poisson en sauce
Boisson : vin
Couleur : marron
Joueur préféré : Ronaldo
Recette de cuisine préférée : bananes frites et frite de pommes de terre
Lieu de vacances préféré : La campagne
Equipementier : Adidas, Puma
Marque de voiture : Lexus
Mode de voyage : voiture

Enock Néré
lenouvelliste.com

By gabcito August 1, 2017 7:38
Write a Comment

Write a comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

WordPress spam blocked by CleanTalk.

Donations

FAIRE UN DON

Donations

Donations Auto

SMS Subscriptions



Unsubscribe your phone?

asdasdsd

To subscribe, add number and carrier.